vendredi, 28 novembre 2014|

3 visiteurs en ce moment

 

Les dix commandements, trésor commun des juifs et des chrétiens

Benoît XVI a redit son attachement identitaire à l’immense patrimoine commun partagé avec nos frères aînés dans la foi, « flambeau de l’éthique, de l’espérance et du dialogue ». Les mots de l’ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi touchent par leur justesse et leur vérité ? Limpides, ils s’adressent à tous : la belle image de « l’étoile polaire de la foi et de la morale du peuple de Dieu » pour signifier ce qui guide et donne sens est particulièrement puissante.

Associée à celle du « phare », la figure culmine avec celle du « “grand code” éthique pour l’humanité tout entière ». Benoît XVI, auteur de l’Unique Alliance avec Dieu (Parole et Silence), à propos du dialogue inter religieux, poursuit ainsi : « Les “Dix Commandements” font la lumière sur le bien et le mal, le vrai et le faux, le juste et l’injuste, également d’après les critères de la conscience droite de tout être humain. Jésus lui-même l’a répété plusieurs fois, en soulignant la nécessité d’un engagement actif dans la voie des commandements : “Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements”. »

Prenant soin de ne parler que de Jésus, non du Christ Messie, le chef de l’Église catholique respecte ses interlocuteurs juifs, les rejoignant dans leur foi :

« Les “Dix Commandements” demandent que nous reconnaissions l’unique Seigneur, contre la tentation de construire d’autres idoles, de fabriquer des veaux d’or. Dans notre monde, beaucoup de gens ne connaissent pas Dieu ou considèrent qu’il est superflu, sans importance pour la vie ; c’est ainsi qu’ont été fabriqués d’autres dieux, nouveaux, devant lesquels l’homme s’incline. Réveiller dans notre société l’ouverture à la dimension transcendante, témoigner du Dieu unique est un service précieux que les juifs et les chrétiens peuvent offrir ensemble. »

Quand ils respectent les Dix Commandements, par exemple le troisième commandement concernant l’interdit du travail le jour de Dieu, juifs et chrétiens pratiquent justice et miséricorde. Ils sont dès lors, conclut le pape, « appelés à être les annonciateurs et les témoins du Règne du Très-Haut qui vient, et pour lequel nous prions et agissons chaque jour dans l’espérance ».

La protection du dimanche peut illustrer en effet l’œuvre spirituelle et morale commune à laquelle juifs et chrétiens sont appelés. « Tu sanctifieras le jour du sabbat. » Pour les catholiques, les commandements ne sont pas revus à la baisse depuis la Résurrection du Christ. Accomplissant la loi, n’en changeant pas un seul iota, le Christ ne supprime pas la loi. Elle continue même d’être la garde essentielle si l’on ne vit pas de la vie nouvelle que donne le Christ. Si l’on en croit saint Thomas d’Aquin, contrevenir à un seul commandement de la loi mosaïque c’est contrevenir aux dix. Reléguer le troisième commandement de Dieu au rang de vieilleries dépassées ou de « calembredaines pour bambins ou vieilles femmes », comme on dit à la CFTC, ce serait « trahir le code éthique de l’humanité tout entière ». H.B.

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
A propos de CathoWeb.org
Les membres de la commission de dialogue théologique entre Églises catholique et orthodoxes, reconnaissent que l’Église de Rome « l’évêque de Rome est (...) le tout premier parmi les patriarches ». La réunification entre chrétiens d’Occident et d’Orient a sensiblement progressé. Dans un document publié le (...)
En savoir plus »