mardi, 29 juillet 2014|

4 visiteurs en ce moment

 

Espagne : nouvelle loi sur l’avortement

Le 5 juillet 2010 en Espagne est entrée en vigueur la loi autorisant l’avortement durant les 14 premières semaines de grossesse sans restriction, et jusqu’à 22 semaines en cas de risques pour la santé de la mère ou de malformations du foetus. L’avortement était jusqu’alors autorisé jusqu’à 12 semaines en cas de viol et jusqu’à 22 semaines en cas de "danger pour la santé physique ou psychologique de la mère" ou de malformations du foetus. La nouvelle loi permet aux adolescentes d’avorter sans l’accord de leurs parents dès 16 ans, mais ces derniers doivent toutefois en être informés.

L’application de la loi est toutefois encore suspendue par une décision du Tribunal constitutionnel qui examine le recours déposé par le Parti populaire début juin (Cf. Synthèse de presse du 2/06/10). Le gouvernement espagnol se dit confiant. "Le gouvernement est totalement convaincu de la constitutionnalité de la loi" a affirmé la ministre de l’égalité, Bibiane Aido.

Jusqu’à présent, la majorité des avortements étaient pratiqués pour "risque psychologique" pour la mère. Plusieurs médias espagnols affirment que "certains médecins auraient accepté de faire passer des patientes pour ’fragiles psychologiquement’ afin de les laisser interrompre leur grossesse, parfois contre rémunération".

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
A propos de CathoWeb.org
Les membres de la commission de dialogue théologique entre Églises catholique et orthodoxes, reconnaissent que l’Église de Rome « l’évêque de Rome est (...) le tout premier parmi les patriarches ». La réunification entre chrétiens d’Occident et d’Orient a sensiblement progressé. Dans un document publié le (...)
En savoir plus »