samedi, 22 novembre 2014|

9 visiteurs en ce moment

 

Benoit XVI appelle les ONG à sortir de la logique relativiste

Le 1er décembre le pape a reçu les participants au Forum des Organisations non gouvernementales (ONG) d’inspiration catholique réunies à Rome pour chercher les moyens de mieux coopérer, en étroite relation avec le Saint-Siège, et en association avec les Nations-unies. Selon le service d’information du Vatican (VIS), le pape s’est félicité du travail réalisé par les ONG catholiques, mais a déploré les conséquences du relativisme moral qui a cours dans les relations internationales :

« Les discussions internationales semblent souvent marquées par une logique relativiste qui considérerait comme unique garantie d’une cohabitation pacifique entre les peuples, le refus d’admettre la vérité sur l’homme et sa dignité, tout en refusant la possibilité d’une éthique basée sur la reconnaissance de la loi naturelle morale. »

Et le pape déplore « les fruits amers de cette logique relativiste », en particulier « la tentation de considérer comme des droits de l’homme les conséquences de certaines formes de vie égocentriques, l’absence d’intérêts pour les nécessités économiques ou sociales des nations les plus pauvres, la non considération des lois humanitaires et une défense sélective des droits de l’homme ».

Il souhaite que « la doctrine sociale de l’Église soit mieux connue et acceptée », et encouragé les ONG catholiques à « combattre le relativisme par la présentation des grandes vérités sur la dignité innée de l’homme et des droits qui en découlent et qui permettra ensuite de mettre en pratique des initiatives spécifiques caractérisées par un esprit de solidarité et de liberté » :

« Ce qui est nécessaire c’est un esprit de solidarité qui permet de considérer ces principes éthiques comme un tout, qui par leur nature même et par leur rôle comme base de la vie sociale, restent non négociables. Un esprit de solidarité... qui conduit à une meilleure appréciation des d’initiatives des autres et un plus grand désir de coopérer avec eux. »

Il faut collaborer avec tous, a conclu le Saint-Père, « dans un authentique esprit de liberté... qui soutiendra les initiatives des membres des organisations non gouvernementales à créer une ample gamme de nouvelles approches et solutions concernant les affaires temporelles que Dieu a laissé au libre arbitre de tout individus. Quand le légitime pluralisme et la diversité sont vécus dans la solidarité, ils ne conduisent pas à la division et la mésentente mais à une majeure efficacité ». T.B.

Consultez l’original de cet article en ligne sur le fil de d’info de "Liberté Politique"

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

 
A propos de CathoWeb.org
Les membres de la commission de dialogue théologique entre Églises catholique et orthodoxes, reconnaissent que l’Église de Rome « l’évêque de Rome est (...) le tout premier parmi les patriarches ». La réunification entre chrétiens d’Occident et d’Orient a sensiblement progressé. Dans un document publié le (...)
En savoir plus »